Quel est le rôle du secteur privé ?


Eddy Belfiore

Le rôle du secteur privé est profondément de respirer la nature humaine et la vitalité.

 

C'est cette nature qui reflète la base (la partie immergée) de l'iceberg de la société.

 

La vie, c'est être proactif, dynamique et évoluer (Des termes récurrent aux travers de ces pages web).

 

Le fait de créer tout simplement une entreprise ou d'y travailler fait vivre la société. Le secteur privé doit s'adapter en permanence à cet état d'esprit.Survivre ne peut pas se faire s'il n'y a pas de vie et survivre, ce n'est pas vivre.

 

En résumé de cette philosophie, la première étape de la sécurité est de prévenir, réagir est la  deuxième étape. Il en sera toujours ainsi.

 

Aujourd'hui, c'est souvent l'inverse qui se produit, car nous sommes enfermés dans un système peu enclin, à la remise en question.

 

Malgré tout, lorsqu'un problème survient, on essaye de réagir en incluant la pro activité.

 

Pourtant, il faut vraiment comprendre, que le secteur privé étant à la base de toute société ou d'État, il se doit de ne pas attendre la catastrophe, mais d'agir en amont  et qu'en regard de l'intelligence dont est pourvu l'homme, c'est le fond du problème qu'il faut traiter, avant qu'il ne survienne.

 

Réfléchir aujourd'hui à une problématique d'aujourd'hui , c'est trop tard ! Cela  aurait dû être pensé, hier.

 

Il faut constater que les rares acteurs à fonctionner de la sorte n'ont plus qu'à faire face à l'imprévu, idéalement déjà envisagé auparavant et pour eux, les chances de réussite sont nettement plus probables.

 

"Une entreprise qui a pourvu son parking d'éclairage et se trouvant à 120 mètres du bâtiment de travail aura plus de chance,  lorsqu'elle demandera à son personnel de rester plus tard pour une mission urgente, de le voir répondre favorablement à la demande que si, elle ne le fait pas. Ce n'est pas une garantie, c'est un contre argument de moins et une probabilité de plus."

 

Imaginez cet état d'esprit pour l'avenir, la gestion des stocks, la protection du savoir faire, des messages adressés à la concurrence, la rétention du personnel, des solutions de continuité de l'activité et de la valorisation de l'image etc.....

 

C'est plus approprié à  une approche solide, pour consolider la base et faire  vivre mieux l'entreprise, en cas de survie face à une  crise et à l'imprévu.

 

La secteur privé ne peut pas se contenter d'accepter un risque sans envisager les conséquences et la réaction à apporter  face à celles-ci, s'il le fait, le risque de nuire à la société  est plus que probable  et donc, il n'a pas joué son rôle:

 

Faire vivre, évoluer et dynamiser le monde de demain.

 

Uniquement réagir correctement face à l'imprévu ou à la crise est  une réaction normale et attendue de tous. 

 

Avoir anticipé est beaucoup plus valorisant, dynamique et surtout, plus efficient en terme d'intelligence.

 

"Vouloir, pouvoir et faire.... je ne l'ai pas inventé"